Disposez-vous d’une « description de fonction » de votre emploi ? Pour une grande majorité d’entre nous qui sommes – ou avons été – employeurs ou employés, nous savons que ce document contractuel permet de définir un poste dans une entreprise. La « description de fonction » permet de comprendre la finalité du poste, sa place au sein de l’entreprise et les conditions requises pour son exercice. Elle est le document de référence à la fois de l’employeur comme du salarié. Outre l’intitulé du poste et sa description résumée, la fiche de description d’un poste comporte des éléments essentiels comme ses « missions » (ses objectifs principaux), « ses activités » (les différentes tâches attendues), « ses niveaux de responsabilités », « les critères d’évaluation des tâches accomplies », « les qualifications requises », les « conditions d’exercice » et les « relations de travail ».

Nous avons vu dans un article précédent que le Seigneur nous a attribués un poste de responsabilité importante dans l’édification de son Royaume : celle de prêtre.  Alors, quelle est la « description de fonction » du prêtre selon l’Eternel ? En d’autres termes, quelles sont ses « missions »  et ses « responsabilités »  ? Quelles sont les « activités » attendues du prêtre ? Auprès de qui et comment ?… En employeur avisé, le Seigneur nous a donné une « description de fonction» même si celle-ci n’est pas un simple document à télécharger quelque part dans une base de données ! Il nous faudra un peu de travail pour la reconstruire avec l’aide de la Parole de Dieu mais c’est ce que nous allons nous fixer comme objectif dans cet article.

fiche de fonction

I. Notre personnage de référence : Moïse 

Aborder le sujet des différentes missions de notre fonction de prêtre demande un peu de travail ! Cela passe par une étude transversale de la Bible (depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse) des différents prêtres qui s’y trouvent : Melchisédech, Moïse, les prêtres lévitiques et bien sûr Jésus, notre grand-prêtre par excellence. Par souci de simplification, nous ne vous donnerons pas ici tous les détails de ce travail, bien documenté par ailleurs dans les divers commentaires bibliques ou livres pouvant traiter du sujet. Mais tout nous a servi pour appréhender peu à peu un profil de prêtre de l’Éternel qui définisse notre posture et nos différentes missions à Son service. Et pour rendre cette réflexion plus assimilable, nous avons choisi de l’appuyer sur une figure biblique représentative : celle de Moïse. Moïse, qui était là avant l’arrivée des prêtres lévitiques, avant la construction du Temple, qui a été envoyé vers Pharaon, qui a conduit le peuple dans le désert, qui lui a révélé les commandements de Dieu, qui a intercédé auprès de Dieu aussi souvent que nécessaire … C’est lui qui sera notre fil rouge.

II. Notre «fonction» de prêtre de l’Éternel englobe tous nos autres titres devant Dieu

Imaginez que vous viviez dans un domaine viticole, produisant un très bon cru. Si vous vous percevez comme un ouvrier sans importance, jamais pris en considération … alors vous aurez tendance à négliger votre travail et surtout à fuir les responsabilités. En revanche, si vous vous percevez comme l’héritier de ce domaine, vous aurez envie de vous y investir à fond et de le développer au maximum car un jour il sera à vous de plein droit !

Dieu a fait de nous ses héritiers, il nous a donné un domaine à investir : le Royaume de Dieu. Pour le faire correctement, nous devons savoir à quel titre, avec quelle identité nous y travaillons. La Bible est particulièrement prolixe en qualificatifs sur notre identité. Parce que Dieu s’attend vraiment à ce que nous nous en saisissions pour vivre l’appel qui est le nôtre, dans les meilleures conditions.

Quels sont ces principaux titres ?

Voici ceux que nous avons relevés : Enfant de Dieu (Jn 1:12, 1Jn 3:1-2), Disciple (Ac 20:30, Ac 21:16) , Saint (Ph 1:1), Frère et sœur (Mat 12:49-50, Phm 1:2) , Héritier (Gal 3:29, Rm 8:17), Sel et lumière (Mt 5:13-14), Odeur de Christ (2Cor 2:15), Ambassadeur (2Cor 5:20), Serviteur / servante (Ac 2:18, Jn 15:15), Pierre vivante (1Pi 2:5), Prêtre (1Pi 2:5, 1Pi 2:9).

Tous ces titres s’appliquent-ils à toutes les personnes qui croient en Jésus ? La réponse est oui ! Nous sommes tous, tout cela ! Et nous devons vraiment nous les approprier pour les vivre !

Pour autant, tous ces titres sont-ils équivalents ? Bien évidemment non !

  • Certains font référence à notre identité intrinsèque, ontologique : ils disent qui nous sommes, en tant que personne devant Dieu – ou devant les hommes
  • D’autres font référence à une «fonction », un service particulier soit dans l’Eglise – soit dans le monde.

Voici donc comment nous pourrions les classer :

Deux remarques :

  1. Vous remarquez que la fonction de prêtre est mentionnée deux fois dans les fonctions qui nous définissent : dans la sphère de l’Eglise mais aussi dans la sphère sociale, devant les hommes. Or, une «fonction» est plus englobante qu’une  « identité » car, pour être remplie, une fonction demande non seulement d’assumer les tâches et responsabilités qui y sont attachées mais aussi d’agir au titre des identités qui nous donnent la légitimité et les compétences pour l’accomplir. Pour agir en tant que prêtre, nous devrons donc revêtir toutes les autres identités mentionnées dans ce tableau car c’est la qualification nécessaire pour notre réussite.
  2. Vous remarquez aussi que deux «fonctions» nous sont attribuées devant les hommes : celles « d’ambassadeur » et de « prêtre ». Sont-elles différentes ou simplement complémentaires ? Laquelle devons-nous privilégier ? La plupart des commentateurs s’accordent pour dire que les deux titres sont équivalents : tous deux ont à voir avec des missions de représentation et de médiation ; mais utilisés dans des contextes différents. Le concept de prêtrise est très largement développé tout au long de la Bible. (cf article). En revanche, le rôle «d’ambassadeur» n’est cité qu’une seule fois (2 Cor 5:20) pour un public grec qui ne connaissait pas la prêtrise du peuple juif. Il est donc légitime de penser que Paul a utilisé ce terme «d’ambassadeur» à la place du mot «prêtre» pour être compris de ses lecteurs.

La fonction de prêtre est donc celle que nous allons retenir comme fonction principale de notre service devant Dieu et devant les hommes. C’est elle qui englobe tous nos autres titres devant Dieu.

III. La description de fonction de notre prêtrise au travail

Pour établir cette fiche de fonction et identifier les différentes missions et tâches attendues du prêtre de l’Éternel, c’est le moment de nous attacher à Moïse.

Comment Moïse a-t-il vécu sa fonction de prêtre ? 

  • Moïse connaissait le Seigneur intimement et plus il le servait, plus son intimité avec Dieu grandissait, au point qu’il dût mettre un voile sur son visage tant sa gloire était visible (Ex 34:29-35)
  • Le seul but de Moïse était d’accomplir la volonté de Dieu afin que le peuple de Dieu puisse prendre possession de la terre promise
  • Il appartenait au peuple d’Israël par sa naissance et Dieu l’a envoyé comme son représentant, son ambassadeur, auprès de Pharaon et ses ministres ; puis auprès du peuple d’Israël pour le conduire
  • En tant qu’ambassadeur de Dieu, Moïse a incarné Dieu à Pharaon et ses ministres : il leur a révélé les paroles et la volonté de Dieu, il a incarné Sa présence parmi eux, il a manifesté Sa puissance et Son autorité. Plus tard, il a joué un rôle identique auprès du peuple d’Israël
  • Moïse recevait de Dieu tout ce qu’Il avait à dire à Pharaon et plus tard au peuple d’Israël. Il parlait de la part de Dieu, comme un fidèle émissaire qui agit au nom de son chef de gouvernement dans un territoire étranger
  • Il a reçu les enseignements de Dieu et les a transmis fidèlement au peuple d’Israël afin que celui-ci se constitue d’une façon conforme à la volonté de Dieu (cf. tout le livre de Lévitique)
  • Dans tous les démêlés du peuple d’Israël avec l’Éternel, Moïse s’est posé en intermédiaire entre Dieu et le peuple. Un intermédiaire qui reprend et corrige le peuple pour l’amener à s’attacher à Dieu mais aussi un intermédiaire qui intercède pour le peuple afin que Dieu suspende sa punition et fasse preuve de miséricorde.

Que pouvons-nous en déduire pour nous-mêmes ? 

Moïse, notre prêtre modèle de l’Ancien Testament a été un intermédiaire entre Dieu et les hommes. Il a accompli cette responsabilité en assumant une double mission :

A. Une mission de représentation de Dieu parmi les hommes : Nous sommes là dans un rôle d’immanence, un mouvement qui rend Dieu présent aux hommes. Sa relation avec Dieu est profonde et tout ce qu’il accomplit est fait de la part de Dieu pour servir et bénir les hommes. Trois dimensions sont à  noter dans cette mission de transcendance : 

  • Tout ce qu’il fait est offert comme un sacrifice de louange à Dieu.  
  • Il est un messager de paix. Il agit selon le cœur de Dieu et procure la paix, le shalom.
  • Son activté est toujours orientée vers le service du prochain, comme un acte d’amour vécu  

B.  Une mission de réconciliation entre Dieu et les hommes : Nous sommes là dans un rôle de transcendance, un mouvement des hommes vers Dieu. Moïse souhaite attirer les hommes à Dieu, les amener à aimer Dieu et à lui obéir. Il accomplit cela par plusieurs tâches importantes :

  • Il prie, il intercède pour le peuple de Dieu
  • Il les éveille, les éduque à la dimension spirituelle de leur vie
  • Il les enseigne et leur annonce la Loi de Dieu 

La description plus détaillée de ces différentes tâches fera l’objet des articles suivants.

En conclusion 

Si telle a été la fonction de Moïse, sa double mission de prêtre est aussi la nôtre ! Comme lui, en tant que prêtre de l’Eternel, nous avons à rendre Dieu présent, à travers nous, auprès de nos collègues de travail mais aussi, à les réconcilier avec Dieu.

Attachons-nous donc comme Moïse à notre double mission de prêtre :

  • Osons agir comme un ambassadeur de Christ qui rend Dieu présent dans nos milieux de travail, qui donne à nos collègues l’opportunité de percevoir Sa nature, Sa beauté et Sa gloire ;
  • Engageons-nous dans un ministère de réconciliation afin d’attirer les hommes à Dieu par l’exemple de nos vies, par la prière et par l’annonce de l’Evangile.

Comme Moise, Dieu nous revêt de la légitimité et de l’autorité nécessaire pour le faire, à condition que nous restions attachés à Lui et à l’écoute de ce qu’Il nous dit.

POUR APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Voici quelques questions pour vous aider à approfondir cet enseignement seul ou en petit groupe :

Notre relation au monde

Lisez Jean 14:14-19

  • En quoi ce texte fait-il écho à notre fonction de prêtre ?
  • Appartenons-nous au monde ? Pourquoi ?
  • A quel titre y sommes-nous envoyés ? (v18) Qu’a fait Jésus en ce monde qu’il nous demande à notre tour d’y accomplir ?

Notre double mission de prêtre

La fonction principale du prêtre est d’être un médiateur, un intermédiaire entre Dieu et les hommes. 

  • Quelles sont les deux missions nécessaires pour l’accomplir ? En quoi sont-elles complémentaires ?
  • Comment comprenez-vous la mission de « rendre Dieu présent » par notre intermédiaire sur nos lieux de travail ? Pensez-vous le faire dans votre vie professionnelle ? Comment le faites-vous ? A contrario, que vous manque-t-il pour le vivre mieux ?
  • Comment comprenez-vous la mission « de réconcilier les hommes avec Dieu » ? Que faut-il mettre en place pour le réaliser ? Sur quels domaines, quelles activités pesez-vous avoir besoin de progresser ?

La façon dont vous percevez votre place au travail change-t-elle avec cette mission ?

Prière

La seule prière possible à la suite de la discussion d’aujourd’hui est celle d’accepter la fonction de prêtre que le Seigneur nous propose :

  • avec reconnaissance car c’est une fonction de très haut rang !
  • mais aussi avec gravité car c’est un rôle de grande responsabilité. 

Disons au Seigneur que nous l’acceptons même si la responsabilité nous paraît importante. Demandons-lui de nous aider à la comprendre et de nous permettre d’y marcher de progrès en progrès. Appuyons-nous sur les promesses de 1Jn 1:14-15 pour être sûr que Dieu nous a entendu.

Laisser un commentaire

Fermer le menu