Dans un article précédent de cette série, nous avons vus que nous sommes tous appelés et envoyés pour devenir des pêcheurs d’hommes. Pas facile à vivre sur nos lieux de travail où notre parole de chrétien est si peu audible ! Il est donc essentiel de nous rappeler avec force à quel titre, avec quelle légitimité Dieu nous envoie pour le vivre ?

Nous verrons dans cet article, que nous sommes tous appelés à un ministère de prêtre, en continuité avec celui de Jésus. Nous verrons en quoi Jésus a été un prêtre différent des lévites de son temps, en étant un prêtre selon l’ordre de Melchisédech et non un prêtre dans la lignée d’Aaron. Et nous verrons comment Il nous invite nous aussi, à nous inscrire à sa suite et à accepter notre position de prêtre.

nous sommes diplômés

Dieu voit le peuple d’Israël comme une nation de prêtres 

Lorsque nous pensons au service des prêtres dans le peuple d’Israël, notre première pensée nous ramène au sacerdoce de la tribu des Lévites, descendants d’Aaron, mise à part pour servir comme prêtres au Temple de Dieu à Jérusalem. C’est en Exode chap 28, après la libération d’Egypte et après le long pèlerinage dans le désert, que Moïse a institué ce service sur les recommandations précises de Dieu.

La fonction de prêtre existe bien avant Aaron !

Cependanr, la première mention d’un prêtre remonte à l’époque d’Abram, donc avant même qu’Israël soit un peuple. Nous en trouvons la mention dès la Genèse (Gn 14:18-20). Ce tout premier prêtre s’appelle Melchisédech. Retenons bien son nom car il est très important ! L’auteur de l’épitre aux Hébreux explique de façon claire, ce que nous devons retenir à son sujet :

« Ce Melchisédech était, selon l’Ecriture, roi de Salem et prêtre du Dieu très-haut. C’est lui qui a rencontré Abraham quand celui-ci revenait de sa victoire sur les rois et qui l’a béni. Et c’est à lui qu’Abraham a donné le dixième de tout son butin. Tout d’abord, le nom de Melchisédech signifie roi de justice. Ensuite, il est roi de Salem, ce qui veut dire : roi de paix. En outre, l’Ecriture ne lui attribue ni père, ni mère, ni généalogie. Elle ne mentionne ni sa naissance, ni sa mort. Elle le rend ainsi semblable au Fils de Dieu, et il demeure prêtre pour toujours. Remarquez quel rang éminent occupait cet homme pour qu’Abraham, le patriarche, lui donne la dîme de son butin. » Heb 7:1-4

Plus étonnant encore est ce que Dieu révèle à Moïse en Exode Chapitre 19 sur le mont Sinaï, avant l’instauration des prêtres lévitiques  :

« Maintenant, si vous m’obéissez et si vous restez fidèles à mon alliance, vous serez pour moi un peuple précieux parmi tous les peuples, bien que toute la terre m’appartienne. Oui vous, vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte. Telles sont les paroles que tu transmettras aux Israélites ». Ex 19 :5-6

Ainsi donc, chaque citoyen de cette nouvelle nation était destiné à exercer une fonction de prêtre. Le peuple de Dieu est une nation sainte, un royaume de citoyens prêtres !

Aaron instaure les fonctions des prêtres lévitiques (Ex 28) 

L’institution des prêtres lévitiques, qui arrivera plus tard (seulement en Exode 28), ne remet pas en cause cette fonction initiale. Les lévites n’annulent pas le sacerdoce universel du peuple de Dieu ; ils sont plutôt à son service comme ‘prêtres des prêtres du peuple’, pour le service spécifique du Temple. Le livre des Hébreux chapitres 7 à 10, souligne que le service de ces prêtres lévitiques était imparfait mais surtout temporaire. Il a pris fin à la mort et la résurrection de Jésus ; et au niveau historique à la destruction du Temple de Jérusalem en 70 AD.    

Nous avons donc dans tout l’Ancien Testament, une double lignée de prêtres : les lévites pour le service du temple et les citoyens de la ‘nation sainte’ d’Israël. La lignée des Lévites est temporaire mais celle du peuple d’Israël demeure.

Jésus, grand-prêtre selon l’ordre de Melchisédech

Contrairement aux prêtres lévitiques, Jésus n’appartient pas à la lignée des prêtres lévitiques, mais à celle qui vient du début, avant même qu’Israël existe en tant que peuple : la lignée de Melchisédech. 

« C’est sur le modèle de Melchisédech qu’un autre prêtre s’est levé (Jésus) ; et il n’est pas devenu prêtre en vertu d’une règle liée à la filiation naturelle, mais par la puissance d’une vie indestructible. Car il est déclaré à son sujet : Tu es prêtre pour toujours, selon la ligne de Melchisédech » Heb 7:15-17

Ce nouveau grand-prêtre, Jésus, était nécessaire car le service des prêtres lévitiques était insuffisant pour réconcilier définitivement les hommes avec Dieu. Il fallait un grand-prêtre saint, parfait qui s’est offert lui-même, une fois pour toutes, pour la rémission du péché.

« Il a pénétré une fois pour toutes dans le sanctuaire ; il y a offert, non le sang de boucs ou de veaux, mais son propre sang. Il nous a ainsi acquis un salut éternel. » Heb 9:12 

Ainsi a pris fin, par Jésus, le ministère des prêtres lévitiques. Jésus glorifié est désormais notre nouveau grand-prêtre, le grand-prêtre parfait de la Nouvelle Alliance, qui peut se poser en médiateur absolu et pleinement suffisant entre Dieu et les hommes. 

Mais la prêtrise universelle des enfants de Dieu, elle, s’est poursuivie de l’Ancien au Nouveau Testament …

A la suite de Jésus, tout enfant de Dieu est prêtre !

Dans le Nouveau Testament, Dieu n’a pas changé de projet ! Ce qu’Il a instauré en Exode 19 se poursuit dans la Nouvelle Alliance. Nous sommes, nous les croyants, une communauté de prêtres, dans la lignée de Jésus, notre grand-prêtre. Voici ce qu’en dit l’apôtre Pierre :

« Il (Jésus) est la pierre vivante que les hommes ont rejetée mais que Dieu a choisie et à laquelle il attache une grande valeur. Approchez-vous donc de lui, et puisque vous êtes, vous aussi des pierres vivantes, édifiez-vous pour former un temple spirituel et pour constituer un groupe de prêtres consacrés à Dieu, chargés de lui offrir des sacrifices spirituels qu’il pourra accepter favorablement par Jésus-Christ. » I Pi 2:4-5

« Mais vous, vous êtes une race élue, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a libéré pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière. » 1 Pi 2 :9

Une vérite redécouverte récemment

Pendant des siècles, cette vérité fondamentale a été minimisée, voire oubliée. Sous l’influence de la pensée grecque qui sépare le spirituel (jugé essentiel) du matériel (considéré comme secondaire) et des réminiscences de la prêtrise lévitique qui voit les prêtres comme des intermédiaires indispensables entre l’humanité et Dieu, l’Eglise s’est organisée autour de prêtres consacrés, constituant un clergé à part, seuls dispensateurs des grâces de Dieu pour le peuple. La prêtrise universelle du peuple de Dieu a été passée sous silence, pour ne retenir que la prêtrise de ce clergé mis à part pour exercer un ministère spirituel.
Il faudra attendre Luther puis Zwingli et Calvin au XVI° siècle pour redécouvrir cette vérité si essentielle d’un peuple de croyants tous prêtres devant Dieu ! Cela a été une redécouverte fondamentale qui explique en grande partie l’impact de la Réforme sur la communauté chrétienne, son expansion rapide dans de larges contrées d’Europe et sa puissance de transformation au sein des sociétés qui l’ont adoptée.

Nos privilèges de prêtres

Nous sommes donc tous prêtres et cela signifie :

  • Que nous n’avons pas besoin d’un intermédiaire pour entrer dans la présence de Dieu et recevoir ses grâces.
  • Que nous sommes investis d’un «sacerdoce», donc d’une mission sur terre qui consiste à offrir toute notre vie, notre travail, nos occupations, comme des « sacrifices spirituels à Dieu » (Rom 12:1-2)
  • Que nous sommes saints, mis à part, pour servir et glorifier Dieu dans tout ce qu’Il est et tout ce qu’Il fait.

Cette prêtrise universelle est un fait que nous devons endosser avec confiance car elle influence tout ce que nous entreprenons ici-bas, dans notre rapport au monde et avec Dieu.

Tous prêtres quel que soit le service où Dieu nous appelle

Cette prêtrise universelle ne dit pas ni comment nous sommes individuellement appelés à l’exercer. Toutes sortes de modalités sont possibles et cela dépend de notre appel, largement discuté dans les articles précédents de cette série. Pour certains, ce sera dans une activité interne à l’Eglise, comme pasteur, évangéliste, prédicateur, animateur de louange … et pour d’autres, dans un cadre professionnel ou associatif comme enseignant, médecin, boulanger, ingénieur, comptable …

Partout et en tous lieux

Quel que soit l’endroit où Dieu nous appelle à nous investir, il nous demande de nous y investir en tant que prêtre ! C’est-à-dire en tant qu’intermédiaire entre Dieu et les hommes. Nous approfondirons ce thème sur les fonctions et responsabilités spécifiques du prêtre dans un autre article.

Pas de différence entre ministères ‘laïcs’ ou à ‘plein temps’

Ce qu’il nous faut retenir ici est qu’il n’y a pas de différence de « prêtrise » entre un serviteur ‘à plein temps’ et un serviteur ‘laïc’. Tous deux sont prêtres, mis à part par Dieu, pour le glorifier et le servir là, dans le contexte où Il les a placés ! Il peut exister des différences de fonctions, de types de service entre ces deux catégories de prêtres : le serviteur ‘à plein temps’ plus tourné vers le fonctionnement et l’organisation interne de l’Eglise et soutenu financièrement par la dîme des membres ; alors que le serviteur ‘laïc’, auto-financé par son travail, pénètre tous les secteurs professionnels pour y exercer un ministère orienté vers le bon fonctionnement de la société et l’appel incompressible à être, par son attitude et ses actions au jour le jour, un « représentant », une image incarnée de Dieu parmi les hommes.

Nous serons prêtres pour toujours dans la Nouvelle Jérusalem !

Regardez ce qui nous attend dans la Nouvelle Jérusalem ! Notre prêtrise ne s’arrêtera pas ! Au contraire, elle sera établie pour toujours ! Dieu aura pleinement réalisé son projet initial, celui-là même qu’Il avait révélé à Abram en Exode 19 : établir un Royaume de de prêtres !

« Tu as fait d’eux un peuple de rois et de prêtres au service de notre Dieu, et ils régneront sur la terre ». Ap 5:10

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection. La seconde mort n’a pas prise sur eux. Ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant les mille ans. » Ap 20:6

En conclusion, que retenir de cette exploration ?

  1. Que Dieu veut établir un royaume de prêtres sur la terre et cela est dans son projet avant même la constitution du peuple d’Israël (Ex 19)
  2. Que tout citoyen du peuple de Dieu dans l’Israël de l’Ancien Testament et dans l’Eglise du Nouveau Testament est un prêtre, au service de Dieu et des hommes
  3. Que le mandat des prêtres lévitiques s’est superposé pour un temps au sacerdoce universel du peuple de Dieu, comme des ‘prêtres de prêtres’.
  4. Que tous les enfants de Dieu, donc nous qui croyons en Jésus comme notre Sauveur et Seigneur, sommes prêtres. Nous avons tous un égal accès au Père et nous avons tous une mission de prêtre à exercer sur terre, chacun selon le lieu et le contexte de service où Dieu nous appelle.
  5. Que Jésus est notre grand-prêtre parfait, celui qui a accompli pour toujours notre accès au Père et nous a établi dans la fonction de prêtre, pour poursuivre ici-bas son ministère de représentation et de médiation entre Dieu et les hommes.

Acceptons-nous ce mandat qui nous honore mais qui aussi, nous responsabilise car, c’est en tant que prêtre du Dieu Très haut que Dieu nous appelle à vivre ?

POUR APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Voici quelques questions pour vous aider à approfondir cet enseignement seul ou en petit groupe :

Relisez Exode 19:6 et I Pierre 2:9

  • Comment réagissez-vous au fait que Dieu ait fait de ses enfants un peuple de prêtres ?

Lisez Hébreux 7 :1-7

  • Que nous apprend ce texte sur Melchisedech ?
  • Auprès de qui et à quelle époque a-t-il exercé son ministère ?
  • En quoi est-il différent des prêtres lévitiques ?

Lisez Hébreux 7 :11-17 et 9 :11-14

  • De quelle lignée sont les prêtres lévitiques ?
  • De quelle lignée est issu la prêtrise de Jésus, le nouveau grand-prêtre du peuple de Dieu ?
  • En quoi le ministère de Jésus est supérieur au ministère des prêtres lévitiques ?

Lisez 1 Pierre 2 :4-5 et 1 Pierre 2 :4-9

  • Et nous, peuple de Dieu, de quelle lignée de prêtres sommes-nous les descendants ?
  • Quelle est notre mission en tant que prêtres de Dieu ? auprès de Dieu ? auprès des hommes ?

Vous parait-il difficile de vivre cette identité de prêtre dans votre vie quotidienne ? Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu