Le Saint-Esprit nous guide et nous responsabilise dans le travail qu’Il souhaite nous voir exercer. C’est pourquoi Il nous a donné des repères dans sa Parole afin de discerner sa volonté. Col. 1.9-10.

L’un des premiers repères que Dieu nous donne pour discerner comment orienter notre vie professionnelle est d’être sensible aux besoins du monde – ou plus exactement de prendre conscience des besoins du monde qui font écho en nous.

Notre monde a besoin d’être réparé

« Notre monde », notre société, ceux que nous côtoyons dans notre environnement familial, professionnel ou de loisir… souffre. Les stigmates du péché marquent tout ce qui nous entoure. Partout il y a besoin de « réparer » le monde, en l’organisant, en bâtissant, en cultivant, en créant … ou de réparer les personnes en les soignant, en les enseignant, en les nourrissant.

Auxquels de ces besoins seriez-vous en mesure de répondre ?
« J’ai une passion pour les personnes âgées »
« Préparer un bon plat, c’est comme dire je t’aime ! »
« J’ai envie d’aider les jeunes à préparer leur projet professionnel »
Quelle est la phrase que vous diriez spontanément en écho à ces déclarations ?

La Parole de Dieu nous appelle à servir. Nous travaillons pour servir nos contemporains et apporter notre contribution au bon déroulement de la société.

L’une des premières dispositions de cœur pour discerner notre orientation professionnelle sera donc d’être attentif à notre milieu, d’observer, d’être sensible à ce qui s’y passe. Que lui manque-t-il pour ressembler davantage au projet initial de Dieu ?

Quels besoins du monde vous interpellent ?

Cela ne signifie pas que nous ayons à résoudre tous les problèmes, ni que nous devions les résoudre d’un seul coup ! Et pas tout seuls ! Ne visons pas trop haut mais soyons attentifs aux besoins «ordinaires » comme celui de gagner notre vie pour nous et notre famille car cela aussi fait partie de notre mission divine.

Mais avec quelle activité professionnelle allons-nous répondre à ce besoin basique ? Nous ne voulons pas simplement avoir un travail «alimentaire », sans intérêt pour nous, même si parfois cela pourra être nécessaire. Non, nous désirons un travail qui fait sens pour nous, qui nous permet de répondre à notre manière, aux besoins de la société qui nous interpellent. Et cela sera différent pour chacun car nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes besoins. Cela dépend de notre aspiration profonde et des dons que le Seigneur a déposés en nous (voir les deux articles suivants). 

Notre travail contribue à la grâce commune

 » Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». Mat 6 :10 

Participer à l’œuvre de Dieu consiste à établir son Royaume partout où nous nous trouvons. Il ne s’agit pas seulement d’évangéliser mais plus largement de tout faire pour influencer notre environnement afin qu’il ressemble le plus possible à ce que Dieu a toujours voulu qu’il soit. A cette fin, nous aurons à développer la justice, la guérison, la réconciliation, la compassion, la bonté, l’humilité et la patience (Col 3:12-14) – ce qui pourrait déboucher sur des métiers comme la magistrature, les finances publiques, la médecine, la psychologie, le coaching sportif… ou encore l’esthétique ou la restauration d’œuvres d’art.

A chacun selon ce que nous sommes en mesure d’apporter à notre environnement par notre nature renouvelée en Christ.

« Le lieu où Dieu vous appelle est le lieu où votre joie profonde et la faim profonde du monde se rencontrent » Frederick Buechner

POUR APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Voici quelques questions pour vous aider à approfondir cet enseignement seul ou en petit groupe :

Mettre en lien besoins du monde et activités professionnelles

  • Quand vous écouter des flashs d’information ou lisez des journaux, quels sont les sujets qui vous sensibilisent le plus ?
  • Pourquoi ? Quels besoins ces sujets mettent-ils en exergue ?
  • Comment Dieu voudrait-il que les choses se passent dans ce domaine particulier de la société ?
  • Quels sont les métiers qui peuvent y contribuer ?
  • Ces métiers font-ils partie de ceux que vous aimeriez exercer ou que vous exercez déjà ?

Mettre en lien mandat divin et besoins du monde
La Bible est un livre très pratique qui nous engage à agir pour le bien de notre monde. Exercer une activité professionnelle en accord avec ses commandements est l’une des façons les plus solides d’y répondre. Essayez de mettre en lien les trois commandements suivants avec des métiers précis que vous pourriez exercer pour les mettre en œuvre :

  • Mat. 25.34-36 – Le service aux plus démunis
  • Jer.29.7 – Prendre des responsabilités (politiques ou autres)
  • Eph.4.28 – Choisir un travail bien rémunéré pour pouvoir en vivre et même plus.

Pour compléter, si votre propre métier ne se retrouve pas dans ces trois exemples, quel serait le verset biblique qui justifierait le mieux votre propre activité professionnelle ?

A méditer :

  • Si nous sommes en bonne position pour obtenir un mandat électif, pourquoi chercher un travail à l’autre bout du monde pour défendre les droits de l’homme ?
  • Ou bien, à quoi servirait d’avoir un job de conseiller pour les jeunes en difficulté, si c’est pour négliger l’éducation de nos propres enfants ?

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu