Dieu a voulu le travail pour nous bénir !

« Quel travail ! » Quand nous utilisons cette exclamation, c’est rarement pour décrire quelque chose de plaisant, bien au contraire ! Le travail nous apparaît souvent comme usant, fastidieux ou ennuyeux. Et pourtant, nous DEVONS tous travailler ! Personne ne peut échapper à cette réalité et même Paul nous dit que « celui qui ne veut pas travailler ne mange pas non plus » 2 Th 3:11

Alors qu’en est-il du plan initial de Dieu pour le travail ? Dieu nous aurait-il mis volontairement dans quelque chose d’ingrat et de stérile ? Nous allons découvrir dans cet article l’un des premiers objectifs du plan initial de Dieu pour le travail : rien de moins que nous bénir ! Nous permettre de vivre dans un bien-être profond, le fameux « shalom » que Dieu veut répandre sur l’espèce humaine !

Afin de développer une théologie biblique du travail, notamment pour comprendre le plan initial de Dieu pour le travail, nous devons explorer les deux premiers chapitres de la Genèse. Ils sont une source inépuisable de commentaires pour toutes sortes de sujets mais aussi pour le travail. Ces deux premiers chapitres ne suffisent pas cependant à développer toute une théologie, c’est pourquoi, les points soulevés devront être consolidés par d’autres textes de la Parole de Dieu.

joie, plénitude

1. Dieu travaille

« Dieu, au commencement, créa … » Gn 1:1
« Le septième jour, Dieu mit un terme à son travail de création. Il se reposa… » Gn 2:2-3

Notre Dieu est donc un Dieu qui travaille ! Le travail n’est donc pas incompatible avec la perfection de Dieu, sa sainteté, sa puissance : il en est même l’expression ! C’est par le travail accompli par Dieu, ce que nous appelons ‘ses œuvres’, que Dieu dévoile sa puissance et sa gloire. Et le travail de Dieu ne s’arrête pas à la création : dans toute la Bible, nous le voyons à l’œuvre. Dans le déluge, dans l’ouverture de la mer Rouge, dans la façon dont il arrête la course du soleil (Es 38 :8), dont il gouverne le monde et les rois … mais aussi dans toutes les petites choses qui maintiennent chaque jour sa création en équilibre (Col 1:17). La Parole de Dieu parle de Lui comme le potier (Es 64 :7) mais aussi comme le vigneron (Jn 15 :1) ou le berger (Ps 23). Jésus aussi a passé la majorité de sa vie sur terre à travailler comme charpentier (Mc 6:3) et les paraboles qu’il développe tout au long de son enseignement démontrent qu’il n’est pas étranger aux activités professionnelles de ses contemporains. Jésus travaille aujourd’hui encore : c’est Lui qui maintient le monde par la puissance de sa parole (Col 1 :17)

2. Créé à l’image de Dieu, l’homme est lui aussi destiné au travail

Un statut unique

Dieu a créé l’homme à son image. Il s’agit là d’une considération profonde qui implique de bien comprendre ce que cela implique pour notre identité. L’homme n’est pas de même nature que les autres créatures de Dieu. Dieu a mis en lui son souffle (Gn 2:7) et, ce faisant, Il lui a donné de refléter sa propre identité. En créant l’homme, Dieu a créé un vis-à-vis avec certains de ses attributs afin de pouvoir entrer dans une relation d’amour et de partage avec lui.

Un reflet conforme de son identité

Approfondissons un peu plus : nous sommes créés à l’image de Dieu ! Une image est quelque chose qui évoque le modèle, elle a des caractéristiques qui font penser au modèle. Les deux premiers chapitres de la Genèse soulignent deux caractéristiques essentielles de l’identité de Dieu que nous pouvons retrouver dans l’homme : une dimension relationnelle (au sein de la Trinité elle-même et dans sa volonté de créer l’homme pour avoir une relation avec lui) et une dimension de productivité, de providence (Gn 2 : 2-3). Ainsi donc, par son travail, l’homme agit à l’image de son créateur et lui rend gloire. Par son expertise, par sa créativité, par le soin apporté aux travaux entrepris, par la beauté qu’il engendre, par l’ordre et l’organisation que son travail produit, l’homme agit à l’image de Dieu. Et il lui rend gloire car il entre dans les pas de son créateur et donne à voir (un peu !) de son inventivité, de sa providence, de son intelligence. L’homme créé à l’image de Dieu travaille comme son créateur travaille ! Et cela est bon car toute la création originelle est bonne.

3. Dieu a voulu le travail bon pour l’homme

Le travail fait partie du plan créationnel de Dieu pour l’homme ! Dieu a créé l’homme a son image, pour que comme Lui, il travaille ! Le travail n’est pas une punition mais au contraire un moyen d’épanouissement, une façon de nous inclure dans le projet de Dieu pour sa création. Dieu fait de nous, les humains des co-gérants dans son immense dessein divin l Et si Dieu l’a fait, ce n’est pas pour nous utiliser ou nous asservir mais bien pour nous faire entrer dans son ‘shalom’ : cet état de plénitude, d’entièreté de notre être, de repos et de paix qui ne trouve qu’en Dieu, en étant pleinement connecté à Lui et au plein cœur de sa volonté. « Moi, je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance (en shalom) » (Jn 10:10)

En conclusion

Le travail n’est donc pas une punition mais une bénédiction ! Le travail nous accomplit en tant qu’être humain, créé à l’image de Dieu. Il nous révèle à nous même. Il nous permet de découvrir et d’exercer nos dons. Il nous rend utile aux autres. Il nous met en relation avec les autres. Il donne du sens à nos activités. Il nous met en joie et nous rend heureux. Le travail est notre source de shalom !

APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Discussion : 

Choisissez une expérience de votre vie professionnelle où vous vous êtes senti vraiment à votre place, heureux de vérifier que tout ce que vous êtes, vos dons, vos connaissances, tout ce qui vous plaît dans la vie ont été en harmonie afin de réaliser votre activité.
• Qu’est-ce qui s’est mis en harmonie à ce moment-là pour vous donner cette sensation de plénitude ?
• Qu’est-ce qui provenait de vous ? des autres ? du contexte ? Qu’est-ce que cela vous a permis de donner aux autres ?
• Qu’est-ce qu’il faudrait pour que cela se reproduise plus souvent ?

En quoi votre travail est-il une bénédiction ?
• Que vous apporte-t-il à vous ?
• Que vous permet-il d’apporter aux autres ? Qui bénissez-vous par votre travail ?

Application :

Remerciez Dieu pour tous les aspects positifs et bénéfiques de votre travail. Et si cela est difficile parce que notre vie professionnelle est moins épanouissante que cette promesse, demandons-lui de changer notre regard sur notre vie professionnelle afin de l’ajuster à cette vérité de la Parole de Dieu.

J’ai aimé cet article, je le partage dans mes réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Restez informé !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.