Pourquoi une doctrine biblique du travail ?

Chaque jour nous allons au travail … avec plus ou moins d’envie ou de plaisir selon nos différents contextes. Pris dans la routine ou, au contraire happés par une compétition sauvage, nous pouvons avoir tendance à en oublier les fondamentaux – c’est-à-dire ce qui fonde l’existence et la nécessité du travail. Or cela est essentiel si nous voulons vivre nos vies professionnelles de façon responsable mais aussi sereine. Et en tant que chrétien, les vivre comme Dieu l’attend de nous ! Et pour cela, une doctrine biblique du travail est nécessaire.

Pourquoi une doctrine biblique du travail ?

Parce qu’une doctrine biblique du travail touche des questions essentielles de la vie chrétienne et de notre place de chrétien dans le monde !

Voici quelques questions essentielles que la doctrine du travail peut nous aider à discuter :

Comment voir le travail ? Comment naviguer, d’une façon chrétienne, entre tous les aspects positifs ou négatifs de notre vie professionnelle ?

1. A quoi sert le travail ?

Est-il une malédiction, quelque chose à endurer ou au contraire, une bénédiction, quelque chose à savourer ? Les deux bien sûr ! Souvent à tour de rôle, selon les jours et selon les différents contextes où nous nous trouvons. Mais aussi souvent les deux en même temps, tant un contexte de travail peut comporter à la fois, des côtés plaisants et passionnants mais aussi des côtés irritants ou inconfortables (aussi bien au niveau physique qu’émotionnel). Sur ces points aussi, une doctrine biblique du travail a beaucoup à nous enseigner afin de nous aider à naviguer de façon sereine dans une vie professionnelle qui peut s’avérer souvent complexe et remplie de nuances de gris parmi lesquelles il faut choisir, sans perdre son âme !

Chaque époque a eu sa propre vision du travail et celle que nous vivons aujourd’hui est-elle en accord avec la Parole de Dieu ?

2. Notre vision actuelle du travail est-elle bonne ?

Le travail est universel mais est-il partout considéré de la même façon, dans toutes les civilisations ? dans toutes les époques ? Non, bien sûr ! Chaque époque a eu sa propre vision du travail : certaines très éloignées de notre condition actuelle comme la société romaine ou le servage ou plus proche de nous, celle de la révolution industrielle du XIX° siècle ou du capitalisme moderne du XX°. Des doctrines du travail existent donc bel et bien et chaque époque, chaque civilisation a développé la sienne. Celles-ci ont conditionné la façon dont les humains ont perçu leur rôle et leur contribution aux autres et à la société. Notre XXI° siècle marqué par le capitalisme post-moderne, la révolution technologique et la globalisation dispose lui aussi de sa propre vision du travail dont nous sommes, souvent malgré nous, les héritiers dans notre façon de voir les choses. Il est important d’arriver à les percevoir et de les mettre au filtre de la Parole de Dieu pour décider ou non de leur bien-fondé et savoir comment nous y positionner si nous voulons rester alignés avec les valeurs de la Parole de Dieu dans notre vie professionnelle. 

Le travail concerne-t-il notre vie spirituelle ?

3. Le travail a-t-il une dimension spirituelle ?

Quelles sont les dimensions du travail : juste une dimension économique ? Ou faut-il y ajouter des dimensions sociales ? Philosophiques ? voire spirituelles ? A cela nous pouvons tous intuitivement répondre car nous savons tous que le travail, c’est plus que « gagner sa vie » ! Travailler c’est trouver une place dans la société, découvrir ses talents et les faire fructifier, c’est dépasser ses limites en participant à des projets de façon collective, c’est contribuer au développement de notre société. Le travail comporte donc des dimensions économiques mais aussi sociales, psychologiques et bien sûr philosophiques car il repose sur une interprétation du monde, ce que nous pensons du monde et ce que nous voulons qu’il devienne. Le travail repose sur un système de valeurs que nous soutenons, consciemment ou inconsciemment par le simple fait de notre activité ! Enfin, il est aussi spirituel car il engage l’homme dans ce qu’il a de plus profond en lui-même, il touche l’essence même de notre être, là où Dieu nous a créé à son image. Et pour cela aussi une solide doctrine biblique du travail est essentielle. 

Quel sens donner à notre travail ? La question du travail interroge notre vision du monde et notre rôle de chrétien dans le monde !

4. Qu’est-ce qui donne sens au travail ?

Imaginons un menuisier en train de construire un barreau de chaise :

  • Est-ce le travail lui-même, le barreau de chaise fabriqué qui lui donne sa noblesse ? En l’occurrence Dieu est-il intéressé par la production tangible de notre travail ?
  • Ou est-ce l’opportunité donnée au menuiser par la fabrication de ce barreau de chaise de rencontrer son prochain, de servir les autres qui lui confère de la valeur ? Dans ce cas, le barreau de chaise n’est qu’un média, un intermédiaire pour manifester quelque chose de l’amour de Dieu aux hommes.
  • Ou encore, le travail ne trouve-t-il sa vertu que par les occasions de témoignage qu’il nous offre auprès de personnes de tous les secteurs de la société civile qu’il serait impossible d’atteindre autrement ? Dans ce cas, le barreau de chaise n’est plus utile, ni en lui-même ni comme outil de médiation mais comme prétexte / contexte pour atteindre une seule finalité de témoignage.

Un vrai sujet à creuser car c’est notre vie professionnelle qui en dépend !

Vous le voyez, la question du travail questionne notre vision du monde et notre vision de l’histoire de l’Église dans le monde ! Notre travail doit-il chercher à transformer la société, à la « réparer », ou, au contraire, si cela nous semble impossible parce que nous voyons le monde comme corrompu et destiné à sombrer, sommes-nous compromis alors que nous tirons de lui notre propre subsistance ?

Le sujet d’une doctrine biblique du travail est essentiel car il va toucher tous ces points et nous aider peu à peu à y répondre ! La question du travail touche chaque personne dans son être le plus profond, dans sa relation intime avec Dieu mais elle concerne aussi le fonctionnement de la société tout entière.

Explorons la Bible : elle a beaucoup à nous dire à ce sujet !

La doctrine biblique du travail est sous-jacente dans la plupart des livres de la Bible : dès les premiers chapitres de la Genèse, mais aussi, la construction du temple, les péripéties de Joseph en Égypte, le livre des Proverbes, les épîtres de Paul et les paraboles de Jésus … Nous allons donc avoir pas mal de grain à moudre mais l’enjeu en vaut la peine !
Nous vous invitons donc à partir avec nous à la découverte de la doctrine biblique du travail ! Partir dans ce parcours d’exploration, c’est être conduit pas à pas dans une vision plus large de ce que Dieu a en projet pour l’homme, c’est découvrir la marque qu’Il veut nous voir imprimer sur le monde et dans la société. C’est nous donner l’opportunité d’aligner notre vie professionnelle avec ce qu’Il souhaite qu’elle soit et ce faisant, de la rendre utile et fructueuse pour L’honorer et Le servir en servant notre prochain. C’est enfin, donner du sens, le sens que Dieu lui-même lui donne, à cette dimension si importante de notre vie.

C’est une tâche ambitieuse mais noble et utile ! Alors en route pour l’aventure !

POUR APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Voici quelques questions pour vous aider à approfondir cet enseignement seul ou en petit groupe (télécharger le guide d’animation) :

  1. Quelle est votre expérience personnelle du travail ? Un lieu de contraintes, de souffrance, d’injustice, de stress ou au contraire un lieu d’enrichissement personnel, de relations positives, de possibilités nouvelles pour impacter votre environnement ? Listez ces différents facteurs et mettez une note de 1 à 10 sur votre expérience personnelle du travail
  2. Quel sens donnez-vous à votre travail ? A qui sert-il ? Que produit-il ? Que se passerait-il s’il n’existait pas ?
  3. Quelle est la vision dominante du travail dans votre secteur professionnel ? Par ex : se faire un maximum d’argent, gagner sur la compétition ou servir le mieux possible les clients … Comment y est vu le salarié : comme un collaborateur ou un exécutant … Quel compromis avez-vous le sentiment de faire pour travailler dans ce secteur professionnel ?
  4. Question subsidiaire : quelle dimension spirituelle pouvez-vous donner à votre travail ? En quoi est-il relié à Dieu ? En quoi vous fait-il grandir au niveau spirituel ? Qu’est-ce que Dieu approuverait dans votre pratique professionnelle ?

J’ai aimé cet article, je le partage dans mes réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Restez informé !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.