Les défis de la vie professionnelle sont nombreux : compétition, rythmes accélérés, besoin d’adaptation permanente, perte de sens, ambiance délétère, précarité … Et les choses peuvent se compliquer en tant que chrétien : sentiment d’isolement, malaise et tensions… car nous y sommes comme en pays « étranger » avec des gens qui ne partagent ni notre mode de vie, ni nos valeurs.
Et pourtant, c’est bien là que Dieu nous envoie pour le servir !
Alors comment faire pour survivre sans compromission dans le monde du travail ?
En un mot, comment gagner sa vie sans perdre son âme ?

Daniel, un jeune noble juif déporté à Babylone et mis au service du roi Nebucanedtsar, peut être une grande source d’inspiration pour nous. Je vous laisse retourner sur les deux premiers chapitres du livre de Daniel pour vous remémorer tout son contexte : un maître cruel, toute une panoplie de dieux étrangers avec leurs devins, leurs astrologues et le fait d’être au service d’un roi qui avait été le persécuteur de son peuple !

Comment fait Daniel pour ne pas se laisser compromettre en diluant sa foi dans le relativisme ambiant et plus encore pour y être un agent de transformation qui modifie son environnement et rend gloire à Dieu ?

Voici 5 pistes de comportement adoptées par Daniel que j’aimerai relever pour nous :

1. Il s’installe dès le départ et au vu de tous dans son identité de croyant.

Il décide de ne pas se souiller par les pratiques alimentaires du peuple babylonien. Il est là, présent mais il fixe des limites à ce qu’il peut ou non accepter afin de ne pas transiger (chapitre 1). Dieu honore sa décision : il le rend, lui et ses amis, en meilleure forme physique que les autres ! Et il l’honore aussi en lui donnant la sagesse et la faveur de tous.

2. Il agit avec calme et sang-froid même quand la situation est dramatique.

Au chapitre 2, alors qu’il se retrouve condamné à mort avec tous les devins, il commence par bien se renseigner … Il n’oublie pas que même dans les situations extrêmes, Dieu est toujours AVEC lui et POUR lui.  

3. Il sait comment Dieu voudrait agir dans cette situation et il en accepte les risques.

Informé des faits, il prend l’initiative d’aller confronter le roi lui-même pour lui proposer une alternative qui lui demande beaucoup de foi.

4. Il ne reste jamais seul ! Au contraire, il recherche des frères qui prient avec lui.

Il ne mène pas le combat tout seul et il connait la puissance de la prière.

5. Sa vision de Dieu est juste et en toutes choses, il veut le glorifier.

Il sait que Dieu est puissant et il saisit les situations de tensions comme autant d’opportunités pour Dieu de se révéler.  

En un mot, Daniel est proactif ! Il choisit d’aimer Dieu d’abord et de marcher selon Sa volonté quelles que soient les situations et quel qu’en soit le prix ! 
Quelle belle feuille de route à suivre  !

POUR APPROFONDIR SEUL – OU MIEUX – EN PETITS GROUPES

Relisez les deux premiers chapitres de Daniel puis discutez des questions suivantes :

1. Comme Daniel et ses amis, vous sentez-vous « étranger » dans le monde du travail ? Quelles sont les choses qui vous y sont difficiles ?

2. Acceptez-vous le risque attaché à notre foi ? Comment faites-vous pour vous démarquer des valeurs ambiantes contraires à l’Evangile ? Comment vos collègues perçoivent-ils votre identité de chrétien ? Quelles portes cela vous ouvre-t-il ? Quels défis particuliers cela vous donne-t-il ?

3. Entre les 5 points de croissance mentionnés dans cet article :
a. Lesquels vous semblent déjà acquis, naturels pour vous ?
b. Où avez-vous le plus besoin de progresser ?

4. Où cherchez-vous le secours dans l’épreuve ? Quelles pratiques auriez-vous à mettre en place de façon plus consistante dans votre vie ?  

5. Que voulez-vous retenir de l’exemple de Daniel dans ces deux premiers chapitres ? Vous sentez-vous appelés comme lui à modifier l’environnement de votre contexte de travail ? Que voudriez-vous voir émerger ? Faites-en un sujet de prière ! 

« Seigneur aide-nous, comme Daniel à être une colonne pour toi dans le monde du travail, un royaume où nous sentons souvent étranger. Aide-nous à faire les pas nécessaires pour nous y préparer afin d’y vivre sans compromission, une vie qui parle de toi et qui t’honore. »

Laisser un commentaire

Fermer le menu